En raison de la nature de leur travail, il existe des exigences spécifiques pour les athlètes et le personnel qui cherchent à travailler au Canada, temporairement ou de manière permanente.

Le Canada accueille plusieurs événements sportifs à chaque année, attirant des athlètes et des entraîneurs du monde entier.

De nombreuses villes canadiennes ont des équipes qui participent à des ligues sportives en Amérique du Nord telles que la LNH, la NBA, la MLB et la MLS. Plusieurs autres compétitions sportives internationales de toutes sortes sont souvent organisées partout à travers le Canada.

A National Hockey League game in Montreal, Quebec, Canada

Les athlètes et le personnel travaillant pour un employeur non canadien

De nombreux athlètes et entraîneurs étrangers gagnent leur vie à travers le sport, donc lorsqu’ils viennent au Canada pour des événements sportifs, ils sont techniquement des travailleurs étrangers. Malgré cette désignation, dans la plupart des cas, les règles et la réglementation du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) ne s’appliquent pas aux athlètes et entraîneurs en visite. Soumettre ces personnes aux règles et aux procédures habituellement associées aux travailleurs étrangers serait trop exigeant et empêcherait le Canada de participer à des événements sportifs et des ligues internationales.

Par conséquent, si ces personnes sont membres d'une équipe étrangère ou sont des athlètes individuels représentant un pays étranger, un permis de travail n'est généralement pas nécessaire. Il en va de même pour l'équipe étrangère ou le personnel essentiel et le personnel de soutien de l'athlète.

Les athlètes et le personnel embauché par un employeur canadien

Par contre, si un étranger veut se joindre à une équipe sportive canadienne ou représenter le Canada en tant qu’athlète individuel, il doit habituellement se procurer un permis de travail. Même dans ce cas, la plupart des formalités administratives associées à l’obtention d’un permis de travail sont éliminées du processus. Ceci est dû au fait que ces athlètes peuvent être exemptés de l’Étude d’impact sur le marché du travail (EIMT), qui est habituellement l’aspect la plus exigeante et problématique de l’obtention d’un permis de travail. L’EIMT est habituellement nécessaire pour prouver que l’employeur canadien était incapable de trouver un Canadien pour remplir le poste.

Dans le cas des permis de travail qui ne nécessite pas une EIMT, cette condition n’est pas présente, et par conséquent, ces demandes sont examinées de très près- même une erreur mineure peut compromettre le succès de l’application. Pour cette raison, et pour s’assurer que l’athlète en question est admissible à ce type de permis de travail, il est important dans ces situations d’avoir un dossier de demande de permis de travail bien préparé.

Contactez-nous

Les athlètes et le personnel qui cherchent à travailler au Canada, les employeurs canadiens qui veulent embaucher des athlètes étrangers et/ou leur personnel au Canada peuvent, et ses employeurs étrangers, tels que les équipes sportives et organisations sportives qui souhaitent amener les athlètes et/ou leur personnel au Canada peuvent soumettre le formulaire ci-dessous.

Nom:

Courriel:(*)
Please let us know your email address.

Numéro de téléphone:
Invalid Input

Sujet:
Please write a subject for your message.

Message:
Please let us know your message.