De nombreux étudiants étrangers qui complètent leur scolarité post-secondaire au Canada souhaitent rester et obtenir une expérience de travail canadienne.

Une fois leurs études terminées dans un programme admissible au sein d’un établissement agréé d'enseignement post-secondaire au Canada, les diplômés peuvent présenter une demande de permis de travail postdiplôme qui leur permet de travailler au Canada.

Dans ses efforts de rétention des étudiants étrangers, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) offre le Programme de travail postdiplôme. Dans le cadre de ce programme, les diplômés peuvent obtenir un permis de travail ouvert pour une période pouvant aller jusqu’à trois ans leur permettant de travailler pour n'importe quel employeur canadien dans n'importe quelle industrie. Ils ne sont pas tenus d'avoir une offre d'emploi au Canada au moment de la demande.

Les étudiants étrangers ne peuvent recevoir qu'un seul permis de travail post-diplôme; il est donc important de saisir l'opportunité.

Critère d'éligibilité

Pour être éligible au programme, un étudiant étranger doit avoir:

  • Complété un programme d'études académiques, professionnelles ou une formation de métier post-secondaires au Canada dans un programme d'une durée d'au moins 8 mois dans un établissement d’enseignement désigné (EED) éligible;
    • Le programme d'études doit aboutir à un certificat ou diplôme.
  • Eu le statut d’étudiant à temps-plein au Canada lors de chaque session académique du/des programme/s d’études complété/s et compris dans la demande de permis de travail post-diplôme ;
    • Quelques exceptions peuvent être faites pour un congé d’études ainsi que pour la dernière session académique.
  • Reçu un relevé de note ainsi qu’une lettre officielle d’un EED éligible confirmant que le demandeur satisfait bien à tous les critères du programme d’études; 
    • Le relevé de notes et lettre officielle doivent être compris dans la demande de permis de travail post-diplôme.
  • Obtenu un diplôme de la part :
    • D’un établissement post-secondaire public, tel que
    • Un collège;
    • Une école de métiers ou technique;
    • Une université;
    • CEGEP (au Québec);
    • Une école privée post-secondaire (au Québec) qui opère en vertu des mêmes règles que les écoles publiques du Québec ;
    • Une école privée secondaire ou post-secondaire (au Québec), offrant des programmes éligibles de 900 heures ou plus et aboutit à l’obtention d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) ou à une attestation de spécialisation professionnelle (ASP) ; ou
    • Une école privée canadienne qui peut émettre des diplômes en vertu de la loi provinciale (par exemple, diplôme associé, licence, master, ou doctorat) mais seulement si l’étudiant était inscrit dans un programme d’études aboutissant à un diplôme, tel qu’autorisé par la province.

AVIS: Les diplômés d’écoles techniques ou de métiers du Québec doivent satisfaire à des critères additionnels spéciaux indiqués par IRCC en fonction du type de diplôme émis. 

Date limite pour présenter la demande : 180 jours!

En 2019, le gouvernement du Canada a prolongé le temps que les étudiants ont pour présenter une demande de permis de travail post-diplôme de 90 à 180 jours (soit six mois) après avoir obtenu un relevé de notes et une lettre officielle d’une EED éligible confirmant que les exigences du programme d’études ont bien été satisfaites. 

En présentant la demande, les demandeurs doivent démontrer qu’ils ont soit un permis d’études valide, ont détenu un permis d’études, ou étaient autorisés à étudier sans obtenir de permis d’études en vertu des paragraphes 188(1)(a) et (b) du Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés.

Documents d’appui requis

Bien que l’agent puisse demander des documents additionnels, deux documents importants requis au moment de présenter la demande sont la lettre confirmant la complétion du programme d’études et le relevé de notes officiel de la part de leur EED.

Demandeurs non éligibles

Les étudiants étrangers ne sont pas éligibles s’ils :

  • ont déjà obtenu un permis de travail post-diplôme,
  • ont reçu des fonds de la part d’affaires mondiales Canada (AMC),
  • ont participé au programme de récompenses du gouvernement du Canada,
  • obtenu une bourse du Programme de bourses d’études Canada-Chili pour l’égalité des chances;
  • participé au programme Échanges académiques Canada-Chine;
  • participé au Programme de bourse de l’Organisation des États Américains;
  • terminé la majorité d’un programme d’études par correspondance (par Internet, en ligne ou par correspondance);
  • suivi un programme d’études dans un établissement non canadien situé au Canada, sans tenir compte de la durée du séjour au Canada. 

Cas spéciaux

Il y a quelques cas où les étudiants étrangers pourraient être éligibles pour un permis de travail post-diplôme s’ils ont complété un programme d’apprentissage accéléré ou par correspondance ou qui ont demandé un congé d’études.

Pour plus d’informations, veuillez consulter la foire aux questions concernant le permis de travail post-diplôme.

Pour toute question au sujet du permis de travail post-diplôme et pour obtenir ce permis de travail ouvert, n’hésitez pas à nous contacter.

Étudier