Le volet du PCA à l’égard des travailleurs automnes en agriculture vise les propriétaires/opérateurs dans le domaine de l’agriculture qui ont l’intention de vivre en Alberta afin d’investir ou de gérer leur propre entreprise agricole.

 

Exigences minimales

Les agriculteurs qui sont des travailleurs autonomes doivent répondre aux critères minimums ci-dessous afin d’être éligibles à poser leur candidature à l’égard de ce volet :

  • Faire preuve qu’ils ont de l’expérience et les aptitudes nécessaires en gestion agricole à l’aide de :
    • Documents des états financiers à l’égard d’une entreprise agricole existante ;
    • Preuve d’éducation, formation et/ou expérience de travail ;
    • Un rapport d’un plan de gestion à l’égard d’une ferme agricole en Alberta ; et
    • Preuve qu’une institution financière canadienne financera cette entreprise agricole en Alberta.
  • Faire preuve qu’ils disposent de ressources financières suffisantes afin d’investir dans cette entreprise :
    • Démontrer la capacité d’investir un minimum de 500,000$ en équité dans une entreprise agricole en productivité primaire en Alberta ; et
    • Démontrer une valeur nette d’un minimum de 500,000$ ou une confirmation d’accès à une somme semblable.
    • 500,000$ est le montant minimum. Une somme plus élevée peut être requise afin de démontrer la capacité du candidat à d’investir.
  • Faire preuve qu’ils vont investir dans une entreprise agricole en productivité primaire en Alberta :
    • Des intentions d’investissement documentées ainsi qu’un propos d’un plan d’affaire ; et
    • Soyez conscient que les demandes qui démontrent le plus d’opportunité de croissance à l’égard des cibles agroalimentaires en Alberta seront prioritaires.

 

Il ne faut pas soumettre une demande lorsque :

Les candidats ne devraient pas soumettre une demande dans le cas où :

  • Ils disposent d’un statut de réfugié, ou les personnes impliquées dans un renvoi fédéral ou dans le un processus de renvoi ;
  • Les aides familiaux résidants qui sont présentement domiciliés au Canada ;
  • Les travailleurs étrangers temporaires qui travaillent et qui résident dans une province autre qu’en Alberta ; et
  • Les étudiants étrangers qui étudient au Canada et qui participent à des stages co-op, soit une partie intégrante de leur programme d’étude.